AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Groupe Volkswagen : Un premier semestre solide qui ouvre la voie pour le futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8500
Age : 70
Localisation : pont farcy14380 calvados
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Le Groupe Volkswagen : Un premier semestre solide qui ouvre la voie pour le futur   Jeu 27 Juil 2017, 21:17

Le Groupe Volkswagen : Un premier semestre solide qui ouvre la voie pour le futur - Jeudi 27 Juillet 2017


• Le bénéfice d’exploitation du Groupe atteint 8,9 milliards d’euros au premier semestre 2017
• Les liquidités nettes de la Division Automobile restent solides malgré des provisions importantes liées à la question des moteurs diesel
• Le chiffre d’affaires du Groupe progresse significativement pour atteindre au premier semestre 116 milliards d’euros


• Frank Witter, Directeur Financier : « Notre assise financière est suffisante pour nous permettre d’assurer la transformation de l’industrie automobile et les sujets clé du futur »

Le Groupe Volkswagen reste robuste : les résultats des six premiers mois de l’exercice sont solides et de nouveaux progrès ont été enregistrés dans la mise en oeuvre de notre programme d’avenir « TOGETHER – Strategy 2025 ». Entre début janvier et fin juin, le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 7,3% pour atteindre 115,9 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation atteint, quant à lui, 8,9 milliards d’euros (contre 7,5 milliards l’année précédente) et la marge d’exploitation 7,7% (contre 7% en 2016). Tous les chiffres de l’année précédente ne prennent pas en compte les éléments exceptionnels 2016. Pour Frank Witter, membre du Directoire en charge des Finances et du Controlling, le résultat du premier semestre représente une « excellente performance d’équipe » dans un environnement qui reste difficile. « Les résultats ont été dynamisés par la croissance des ventes unitaires. Les hausses au premier semestre ont été principalement enregistrées en Europe, mais aussi en Amérique du Nord et du Sud, ce qui est particulièrement encourageant. Le placement réussi d’obligations hybrides a également eu un effet positif sur les liquidités nettes de la Division Automobile, témoignant ainsi de la confiance des investisseurs dans notre stratégie. Je suis fermement convaincu que notre assise financière est suffisante pour nous permettre d’assurer la transformation de l’industrie automobile et les sujets clé du futur. »

Le bénéfice d’exploitation du Groupe ne comprend pas le bénéfice d’exploitation proportionnel des joint-ventures chinoises, qui s’élève à 2,1 milliards d’euros (2,4 milliards d’euros en 2016) au premier semestre. Ces sociétés sont comptabilisées par la méthode de la mise en équivalence et apparaissent donc uniquement dans les résultats financiers du Groupe. Avec 9 milliards d’euros (4,8 milliards en 2016), le bénéfice avant impôts du Groupe Volkswagen a presque doublé au premier semestre par rapport au résultat 2016 qui avait été impacté négativement par les éléments exceptionnels. Le bénéfice après impôts s'élève à 6,6 milliards d’euros (3,6 milliards en 2016).

« Les résultats semestriels remarquables et l’excellente évolution des livraisons au mois de juin confirment que le Groupe Volkswagen est de nouveau sur la bonne voie, commente Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen. Nous sommes ravis de retrouver peu à peu la croissance et la confiance de nos clients et des marchés. L’assise solide de notre activité d’exploitation sert de fondement à notre travail, qui consiste à transformer un pur constructeur automobile en leader mondial de la mobilité durable. Le rapport semestriel révèle également le vaste potentiel inhérent à notre entreprise multimarques. Je ne doute pas que nous parviendrons, ensemble, à mener à bien la transformation mise en oeuvre. »

Liquidités nettes de la Division Automobile

Les liquidités nettes de la Division Automobile s’élèvent, fin juin, à 23,7 milliards d'euros, en baisse de 3,4 milliards d'euros par rapport à l'exercice clos de 2016. Les coûts substantiels réalisés en lien avec la question des moteurs diesel pèsent sur les résultats. Par contre, le placement d’obligations hybrides réussi a eu un effet positif en consolidant les ressources en capital.

Les dépenses d’investissement de la Division Automobile ont baissé de 7,9% pour atteindre 4,2 milliards d’euros au premier semestre. Le ratio capex/chiffre d'affaires de la Division Automobile a été de 4,2% contre 4,9% en 2016, un résultat également dû à la hausse du chiffre d’affaires.

Marques et secteurs d’activité

Le segment Volkswagen Véhicules Particuliers a vu son bénéfice d’exploitation bondir à 1,8 milliard d’euros (0,9 milliard d’euros en 2016). Outre les facteurs liés aux volumes, au mix et à la marge, les effets de change et l’optimisation des coûts ont eu un impact positif.

Audi a généré un bénéfice d’exploitation de 2,7 milliards d’euros (2,7 milliards en 2016), stable par rapport à l’année précédente. L’optimisation des coûts de production, les effets de change positifs et l’amélioration des marges ont permis de compenser la baisse des volumes et l’élargissement du portefeuille de modèles et de technologies. Les indicateurs de performance clés de la marque Audi englobent également les marques Lamborghini et Ducati.

Comme le nouveau Kodiaq, les modèles Fabia, Rapid et Superb de ŠKODA ont enregistré une forte demande au premier semestre. La hausse des volumes ainsi que les effets positifs de la marge, du mix et des taux de change ont permis de générer une hausse de 25,5% du bénéfice d’exploitation qui atteint 860 millions d’euros.

Le bénéfice d’exploitation de SEAT affiche une hausse de 40,9% et atteint 130 millions d’euros. Les effets de change négatifs et les hausses de coûts ont été compensés par une augmentation des volumes, une amélioration des marges et des effets de mix positifs. Le nouvel SUV Ateca a largement contribué à la hausse des ventes.

La marque Bentley a vu son bénéfice d’exploitation atteindre 13 millions d’euros (-22 millions d’euros en 2016) en raison des effets de change et de la baisse des dépenses liées au développement du portefeuille de modèles.

Le bénéfice d’exploitation de Porsche est en hausse à 2,1 milliards d’euros (1,8 milliard en 2016) au cours des six premiers mois de l’année en raison de l’effet positif de l’amélioration des volumes et du mix. Les modèles Macan et Panamera enregistrent des résultats particulièrement bons.

Le bénéfice d’exploitation de Volkswagen Véhicules Utilitaires est en hausse de 49,8% à 448 millions d’euros en raison des effets de change, des volumes et de marge. Les modèles Caddy et Multivan/Transporter sont une fois encore particulièrement populaires chez les clients.

La marque Scania a, elle aussi, vu son bénéfice d’exploitation augmenter au premier semestre 2017 à 673 millions d’euros (550 millions en 2016). Ce résultat est dû à la hausse des volumes, à une activité de service améliorée et aux effets de change positifs enregistrés au cours des six premiers mois de l’année.

MAN a réussi à améliorer son bénéfice d’exploitation qui atteint 193 millions d’euros (186 millions en 2016) grâce à des facteurs liés aux volumes et à la marge. Les ventes de véhicules utilitaires MAN sont également en hausse de 6,9% au premier semestre par rapport à la même période 2016. Le bénéfice d’exploitation de MAN Power Engineering a, quant à lui, baissé à 73 millions d’euros (contre 103 millions en 2016) au cours des six premiers mois de l’année.

Les Services Financiers de Volkswagen (qui englobent les Services Financiers de Porsche depuis le début de l’année 2017) ont vu leur bénéfice d’exploitation augmenter de 17% à 1,2 milliard d’euros. Outre l’inclusion des revenus des Services Financiers de Porsche, cette hausse est principalement due à la croissance de l’activité.

Perspectives

Le Groupe Volkswagen s'attend à une hausse modérée des livraisons par rapport à 2016 dans un contexte mondial toujours difficile. Les difficultés viendront probablement de la situation économique, de la concurrence intense qui règne sur le marché, de la volatilité des taux de change et de la question des moteurs diesel.

Les chiffres d’affaires de Volkswagen Group, de l’activité Volkswagen Véhicules Particuliers et de l’activité Volkswagen Véhicules Utilitaires devraient augmenter de plus de 4% en 2017 par rapport à 2016. En termes de bénéfice d'exploitation, Volkswagen continue à tabler sur une marge d'exploitation de 6% à 7% pour l’exercice en cours.

Le rapport intermédiaire est disponible sur http://www.volkswagenag.com/ir/HY_2017_e.pd



Source : Communiqué de Presse Volkswagen Group France

Relations Presse et Publiques Volkswagen Group France
Tel : 01.49.38.88.80/88.40/88.02
E-Mail : leslie.peltier@volkswagen.fr
Site presse France : www.volkswagen.fr/presse

_________________

 
L'union fait la force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presta14.aneantis.com
 
Le Groupe Volkswagen : Un premier semestre solide qui ouvre la voie pour le futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pas moyen de modifier le contrôle de permissions pour un groupe
» Mon premier GPS... un Garmin 3790T
» Le dégradé fond du message pour un groupe n'apparait que pour le premier message posté par la personne sur la page
» Chiffre d’affaires en hausse de 11,7 % au premier trimestre 2016
» Volkswagen présente le rapport de développement durable du Groupe et le nouveau magazine « Shift »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES ETRANGERES DE NOS JOUR :: Volkswagen ●-
Sauter vers: