AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 750.000 commandes : l’Opel Corsa actuelle poursuit la success story

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9754
Age : 71
Localisation : pont farcy14380 calvados
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: 750.000 commandes : l’Opel Corsa actuelle poursuit la success story   Ven 28 Avr 2017, 20:05

750.000 commandes : l’Opel Corsa actuelle poursuit la success story - Jeudi 27 Avril 2017



◾Cinquième génération d’un best-seller : plus de 13 millions de Corsa construites à ce jour
◾Un succès en cinq actes : de la Corsa A au modèle actuel

Dynamique, pratique, élégante et très diffusée : la cinquième génération de Corsa se place à nouveau en best-seller. Opel vient d’enregistrer la 750.000ème commande pour la version actuelle de la petite citadine dont le lancement commercial remonte à la fin de 2014. Cette jolie voiture à tout faire poursuit ainsi la success story qui a commencé avec la première Corsa en 1982. A ce jour, plus de 13 millions de Corsa de toutes les générations ont été construites.

« La Corsa est l’un de nos modèles les plus importants en Europe et représente environ un quart du volume total des ventes d’Opel. Selon la version, elle peut être la voiture idéale du célibataire ou du couple, ou celle de toute la famille, » explique Peter Küspert, Vice President Sales & Aftersales d’Opel/Vauxhall.

La Corsa n’a pas fait que séduire les clients. Au cours des années, elle a recueilli de nombreuses récompenses décernées par des spécialistes de l’automobile, notamment le titre de « Citadine de l’Année 2016 » en Irlande, celui de « Eco Voiture de l’Année 2016 » en Lettonie, les titres de « Most Sensible Car » « Value Champion 2015 » en Allemagne. Sans oublier le prix AUTOBEST « Meilleur achat de voiture en Europe pour 2015 ». Cela montre que l’Opel Corsa est véritablement européenne.


Il existe de bonnes raisons à ce succès : la Corsa offre un habitacle où l’on se sent bien, traitée avec élégance elle bénéficie d’équipements sophistiqués issus de véhicules de catégories supérieures. Dans cette petite citadine à succès, la philosophie de design Opel « rencontre de l’art et de la précision allemande » se combine à un remarquable confort et des aides à la conduite modernes. Et elle profite de la meilleure connectivité possible, avec Opel OnStar et les systèmes multimédia IntelliLink. La Corsa se distingue aussi par la sobriété et la puissance de ses motorisations, proposées en turbo essence, turbo diesel et GPL. Pour couronner le tout, l’offre présente un remarquable rapport qualité-prix. Il est possible d’accéder au monde de la Corsa dès 13 850€ avec la version trois portes au design racé dotée d’un moteur essence de 1.2 litre 70ch (consommations NEDC : urbaine 6,7 l/100 km, extra-urbaine 4.6 l/100 km, mixte 5,4 l/100 km, 126 g/km CO2). Pour seulement 1 100€ de plus les clients peuvent opter pour une version encore plus plaisante à conduire avec son moteur essence 1.4 litre 90ch (consommations NEDC : urbaine 6,8 l/100 km, extra-urbaine 4.3 l/100 km, mixte 5,2 l/100 km, 120 g/km CO2) et plus orientée famille grâce à ses cinq portes (prix de vente conseillés TTC en France).



Opel Corsa : un succès en cinq actes

Acte un : 1982 à 1993

Petite sœur de la Kadett, la Corsa A offrait des formes ramassées sur une longueur mesurée de 3,62 mètres. Elle disposait de larges passages de roues très affirmés, un peu dans le style d’une voiture de rallye, et affichait un coefficient de traînée exceptionnellement faible de 0,36 qui était un véritable record dans la catégorie. Erhard Schnell, le responsable de son design, avait créé une petite voiture sportive avec des lignes tendues et marquées par nombre d’arêtes, qui s’adressait clairement à « l’homme de la maison ». La gamme était couronnée par la Corsa GSi de 100 ch, et elle inaugurait aussi un diesel. L’offre de carrosserie deux portes avec hayon ou avec coffre fut enrichie en 1985 par l’ajout du populaire modèle cinq portes. La Corsa A a remporté un énorme succès, puisqu’elle s’est construite à 3,1 millions d’unités.



Acte deux : 1993 à 2000

En dépit du succès remporté par la Corsa n°1, la décision fut prise à Rüsselsheim de positionner son successeur de manière totalement différente, pour qu’elle devienne la véritable « chérie de ces dames ». C’est Hideo Kodama, la légende du design Opel, qui fut chargé de cette tâche. Ainsi naquit une Corsa beaucoup plus ronde, plus douce, dotée de phares en amande. La Corsa B ne mesurait qu’un centimètre de plus, mais se montrait beaucoup plus spacieuse à l’intérieur. Elle apportait aussi un niveau de sécurité beaucoup plus élevé dans son segment, comme le freinage ABS, les protections contre les chocs latéraux et les airbags frontaux. Sur certains marchés, à côté de la version à hayon, Opel offrait une version tricorps ainsi qu’un break et un pick-up. Les moteurs essence disposaient déjà de l’injection et du pot catalytique, tandis que la GSi revendiquait 16 soupapes et que le diesel bénéficiait maintenant d’un turbo. La deuxième Corsa a été un véritable succès international et ses ventes ont franchi la barre des 4 millions d’unités vendues



Acte trois : 2000-2006

Ce fut aussi Hideo Kodama qui fut chargé du design de la Corsa C. Son style était volontairement évocateur de la voiture qu’elle remplaçait. La nouvelle Corsa grandissait encore et gagnait dix centimètres de longueur et avait progressé dans ses voies et son empattement, ce qui augmentait considérablement son espace intérieur. Pour la première fois, la carrosserie était entièrement galvanisée. Les moteurs gagnaient en sophistication avec quatre soupapes par cylindre pour les ECOTEC essence, et l’injection directe pour les nouveaux moteurs turbodiesel. Ainsi, ils affichaient des puissances plus importantes, des consommations et des émissions plus faibles et toutes les versions se conformaient déjà aux normes d’émissions Euro 4 plus sévères. Ce qui permit à la Corsa C de devenir elle aussi une vedette des ventes, avec 2,5 millions d’exemplaires vendus



Acte 4 : 2006-2014

Comme la Corsa B, les versions trois et cinq portes vont suivre chacune leur philosophie : la Corsa trois portes adoptait une ligne bien à elle, évoquant un coupé, pour plaire à une clientèle sportive, à l’instar de la Corsa A des débuts. La variante cinq portes devenait une véritable familiale, à l’espace généreux. La Corsa D se plaçait encore sous la barre des quatre mètres de longueur. La Corsa bénéficiait de moteurs très sobres grâce à la technologie ecoFLEX d’Opel et du système Start/Stop. La quatrième génération de Corsa a été diffusée à 2,8 millions d’unités.



Acte 5 : à partir de 2014

Comptabilisant 750.000 commandes à ce jour, la cinquième génération de Corsa est encore une fois construite dans les usines Opel de Saragosse et d’Eisenach, en versions trois et cinq portes. Eisenach est le site où Opel produit également l’ADAM, qui est maintenant la petite sœur de la Corsa – tout comme la Corsa fut autrefois celle de la Kadett.

Source : Communiqué de Presse Media Opel



Relation Presse

Grégoire Vitry
Opel Brand and Product Communications Manager
Tel.: +33 (0)1 34 26 33 25
Mobile: +33 (0)6 87 71 61 91
EMail : gregoire.vitry@opel.com

Relation Clients

Relation Clients
Tel.: 0821 980 006
EMail : opel.france@gm.com

_________________

 
L'union fait la force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presta14.aneantis.com
 
750.000 commandes : l’Opel Corsa actuelle poursuit la success story
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réinitialisation des compteurs de vidange
» Opel Corsa : la citadine s’équipe d’une remarquable offre multimédia
» Jeu flash - commandes avec le clavier
» Ta tenue actuelle.
» Graph Commandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES ETRANGERES DE NOS JOUR :: Opel ●-
Sauter vers: