AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salon de Shanghai 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8653
Age : 70
Localisation : pont farcy14380 calvados
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Salon de Shanghai 2017   Jeu 20 Avr 2017, 18:53

Salon de Shanghai 2017 - Mercredi 19 Avril 2017



■ Le concept Renault R.S. 2027 Vision explore le futur de la Formule 1
■ Espace vient compléter la gamme de crossovers Renault en Chine

Renault dévoile sa vision de la Formule 1 en 2027 : plus humaine et plus spectaculaire, pour des courses plus passionnantes. Avec ce concept futuriste, Renault souligne ainsi sa volonté d’engagement à long terme en Formule 1 pour continuer à jouer un rôle majeur dans le développement d’une compétition au coeur de laquelle le pilote a retrouvé toute sa place. Renault R.S. 2027 Vision met également en évidence les nombreuses passerelles technologiques attendues entre la compétition et les véhicules de série pour les dix prochaines années.

Renault présente également Espace au public Chinois. Nouvelle figure de proue de la marque pour ce marché, Espace vient compléter la gamme crossovers : Captur, Kadjar et Nouveau Koleos. À cette occasion, Renault lance également un nouveau moteur et de nouveaux équipements sur Kadjar.

Le rôle de Renault Sport Racing est aussi d’anticiper ce que sera le futur de la Formule 1 pour que cette discipline rassemble un maximum de fans dans un environnement cohérent avec les objectifs du Groupe Renault. Nous sommes fiers d’offrir au public, aux fans et aux passionnés ce concept qui met en valeur nos idées et nos envies. » Cyril Abiteboul - Directeur Général de Renault Sport Racing

« Renault et la Chine partagent la même passion pour le sport automobile. Pour mettre en valeur combien la Chine représente un marché stratégique pour Renault, nous avons choisi le Salon de Shanghai pour présenter R.S. 2027 Vision. Et après les lancements de Kadjar et de Nouveau Koleos en 2016, Renault présente également Espace, qui enrichit sa gamme de crossovers en Chine et consolide ses ambitions sur le premier marché mondial. » François Provost - Directeur des Opérations de la Région Asie-Pacifique, Président de Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC)


01 2027 : l’humain au coeur d’une Formule 1 redevenue attractive

La vision de la Formule 1 à dix ans portée par Renault replace l’humain – valeur chère à la marque – au centre du sport. Propulsé par une motorisation surpuissante, le pilote peut mieux mettre en valeur ses qualités d’athlète de haut niveau pour le plaisir de ses fans. Plus attractive, la Formule 1 devient également plus sûre, pour mieux protéger tous ses acteurs. Enfin, elle s’intègre dans une logique de responsabilité vis-à-vis de l’environnement.

2027. À chaque Grand Prix, la compétition fait rage. Avec un rapport poids/puissance jamais atteint dans l’histoire de la Formule 1 (1 mégawatt au total pour un poids limité à 600 kilos), la performance humaine est au coeur de la discipline.

Toujours pour renforcer l’attrait de la Formule 1, les fans bénéficient de nouvelles connexions avec le pilote, qu’ils soient spectateurs de la course sur place ou à distance.

Avec son cockpit transparent, le concept R.S. 2027 Vision offre au public une vue complète du pilote installé au volant. C’est une pièce imprimée en 3D dans une matière légère et résistante. Il a été dessiné sur mesure en fonction des mensurations du pilote, de la même manière que le design des modèles Renault est directement inspiré par le corps humain.

■ Le casque du pilote, lui aussi transparent, permet de visualiser son visage et d’observer ses réactions.

■ Les éclairages LED actifs intégrés dans les roues affichent différentes informations - comme la position du pilote, la situation énergétique de la voiture etc. - facilitant ainsi la compréhension des spectateurs comme des téléspectateurs.

■ L’écran numérique placé au centre du volant indique au pilote sa position au « fan rank », un classement établi via les réseaux sociaux par les spectateurs et qui récompense d’un boost de puissance supplémentaire dans les derniers tours le pilote le plus méritant en piste.

■ Certaines données de télémétrie du pilote sont accessibles au public par Internet ce qui facilite sa lecture de la course et de la stratégie. Ces données permettent également aux joueurs connectés de participer en temps réel à la course et de se mesurer à leurs héros.

Sur le plan du design, les F1 sont plus belles et impressionnantes que jamais. De véritables outils de séduction non seulement pour les fans mais aussi pour ceux qui n’étaient pas attirés par la Formule 1, en particulier les jeunes générations.

■ Les monoplaces se reconnaissent au premier coup d’oeil comme de véritables F1, avec leur nez long et effilé, leurs pontons latéraux et leurs quatre roues découvertes. Leur design est à la fois simplifié et plus agressif.

■ Alliés aux éclairages actifs, les éléments aérodynamiques mobiles comme les ailerons pilotés, en plus de leur rôle vis-à-vis de la performance et de l’efficience énergétique, rendent les F1 plus démonstratives envers les spectateurs et téléspectateurs.

■ Dans le cas du concept R.S. 2027 Vision, des éléments visuels forts comme les LED avant en forme de C et le losange illuminé placé sur le capot moteur, établissent un lien identitaire entre la monoplace et la gamme Renault actuelle.

■ Ces deux éléments visuels quittent leur teinte blanche au profit d’une teinte bleutée lorsque le mode électrique est déclenché – là aussi pour gagner en attractivité auprès du public.


R.S. 2027 vision : l’héritage visionnaire de 50 ans d’engagement en formule 1

Alors que Renault s’apprête à célébrer ses 40 ans d’engagement en Formule 1, le concept R.S. 2027 Vision pousse la vision de la marque 10 ans plus loin. Il a été créé par les équipes de design de Renault en collaboration avec celles de Renault Sport Racing, reprenant les fondamentaux d’une Formule 1, mais également ceux de Renault et de Renault Sport, deux marques dont il met en valeur logos et emblèmes.

■ Ce concept porte en lui certains gènes de son premier ancêtre, la Renault RS01 de 1977, comme son moteur V6 turbocompressé (pour la partie thermique). Il lui rend aussi hommage par quelques clins d’oeil comme son aileron arrière périphérique et ses couleurs de carrosserie.

■ Tout comme l’Espace F1 en son temps, le concept R.S. 2027 Vision arbore sur sa coque le jaune et le noir, qui sont les couleurs traditionnelles des F1 signées Renault Sport. Ces teintes sont ici rehaussées d’un aspect métallisé afin de rendre la monoplace plus attractive visuellement. Le jaune est magnifié par une feuille d’or, une matière qui évoque à la fois la qualité, la technique et la performance.

Le développement de R.S. 2027 Vision vise non seulement à rendre hommage aux quarante ans de présence, d’innovation et de succès de Renault en Formule 1, mais il illustre également un engagement fort pour le futur.

■ Il démontre que la passion chère à la marque s’exprime au travers du sport automobile et des innovations technologiques qu’il permet de développer.

■ Ces technologies ainsi que les éléments de design spécifiques qu’elles induisent se veulent le plus visible possible.

■ Dans le cas de R.S. 2027 Vision, tout est cependant pensé dans une optique d’amélioration et d’optimisation des performances et du spectacle.

Dans la stratégie design de Renault autour du cycle de la vie, le concept R.S. 2027 Vision s’inscrit dans le pétale « play ».

« Le croisement de la réflexion entre les équipes du design des concept-cars Renault et celles de Renault Sport Racing permet à R.S. 2027 Vision, qui est avant tout un exercice de prospective, de bénéficier d’une profondeur de réflexion. Nous avons pu réunir le meilleur des deux mondes pour proposer une F1 qui replace l’humain au centre du jeu et éclaire le public sur le futur de la discipline tel que l’imagine Renault. » Stéphane Janin - Directeur du Design des Concept-Cars


Placée au coeur des préoccupations du Groupe Renault, la sécurité reste naturellement une priorité de la Formule 1 à l’horizon 2027. Des choix extrêmement forts ont été faits afin de continuer de rendre ce sport plus sûr pour tous ses acteurs, et en premier lieu les pilotes.

■ Les F1 intègrent des fonctions de conduite autonome. Cette délégation de pilotage s’active automatiquement lors d’incidents de courses (safety car, virtual safety car, drapeau jaune, etc.). La circulation « en peloton » et ses restrictions (interdiction des dépassements, vitesse limitée, etc.) sont alors gérées par la monoplace afin de limiter les risques de suraccident et de garantir la sécurité des pilotes et des commissaires.

■ Le cockpit fermé des monoplaces protège le pilote des débris et autres éléments qui risqueraient de venir le frapper de plein fouet. Cette bulle aérodynamique est réalisée en polycarbonate ultra résistant aux chocs et aux flammes.

■ Elle est encadrée par deux tiges de sécurité en titane qui sortent de leur emplacement discret en quelques millièmes de secondes en cas de retournement, permettant au pilote sanglé à son siège de bénéficier d’un véritable espace de survie entre son cockpit et le sol.

■ Ces deux éléments ont été spécifiquement étudiés pour permettre au pilote de pouvoir s’extraire lui-même de sa monoplace en cas d’accident et de retournement, et pour ne pas gêner son éventuelle extraction par les secours.

La sécurité est également assurée par les fonctions connectées intégrées aux Formule 1 – de plus en plus déployées dans la gamme Renault. Elles échangent en permanence des informations avec l’environnement de la course.

Communication V2V : avec les autres voitures en course pour que chacune ait à sa disposition l’emplacement des concurrents sur la piste ou dans les stands. Cela permet d’alimenter le système prédictif d’avertissement de collision dans la pit-lane et évite de « relâcher » un pilote de son stand alors qu’un autre arrive à sa hauteur.

Communication V2X : avec les infrastructures, par exemple pour l’affichage instantané sur l’écran numérique du volant des consignes données par la direction de course (drapeaux jaunes, drapeaux bleus, etc.). Une liaison directe est établie avec les commissaires situés dans la zone du circuit où évolue la voiture.

Enfin, la Formule 1 mise sur des méthodes et des technologies durables, pour une « empreinte carbone » réduite.

■ La conception des pièces d’une Formule 1 demande moins de temps et d’outillage grâce à l’usage intensif de
l’impression 3D. Ce dont profite R.S. 2027 Vision comme en a profité avant lui TREZOR, le concept-car dévoilé
au Mondial de Paris 2016 et qui inaugurait le nouveau cycle de design de Renault.

■ Les nouvelles matières utilisées par les imprimantes 3D pour construire les pièces des monoplaces remplacent aussi avantageusement certains matériaux composites difficiles à recycler.

Autant de choix qui permettent de rendre les monoplaces à la fois plus propres et plus sûres, sans jamais renier l’essence de la course automobile.


Renault : 40 ans de succès en F1 retranscrits en série

Un engagement placé sous le signe de l’innovation

Pour Renault, le sport automobile est une formidable opportunité de développer des technologies de pointe dont bénéficient ensuite, directement ou indirectement, ses véhicules de série.

Présent depuis 1977 en Formule 1, Renault y a toujours joué un rôle important et a imposé sa passion et son propre style sur les circuits en adoptant des choix technologiques ambitieux et avant-gardistes.

■ Le moteur V6 turbocompressé qui équipait la Renault RS01 de 1977 –une révolution totale pour l’époque– et qui fut même amélioré à partir de 1979 avec une double suralimentation.

■ Le rappel pneumatique des soupapes, introduit en 1986 et qui permettait d’augmenter la vitesse de rotation du moteur en toute fiabilité.

■ La distribution par engrenages et par pignons, dans les années 90, pour mieux accompagner le moteur dans ses prises de régime.

L’injection directe apparue en 1995 sur le moteur Renault RS7, pour optimiser l’admission et la consommation de carburant.

L’héritage de toutes ces innovations ayant révolutionné la Formule 1 perdure jusqu’à nos jours, comme en atteste le retour des moteurs V6 turbo, version hybride, en 2014. En relevant le défi de cette nouvelle réglementation, Renault a mis toute sa compétence et son expertise de motoriste F1 au service de l’innovation technologique qui constitue un atout majeur pour les futurs modèles de série.

Un palmarès qui force le respect

Renault est présent en Formule 1 depuis bientôt quarante ans. Il a été engagé en tant que constructeur, mais aussi en tant que motoriste auprès des écuries les plus prestigieuses de chaque période. Sur cette durée, Renault a remporté la bagatelle de 12 titres mondiaux des constructeurs et 11 titres mondiaux des pilotes (voir palmarès détaillé plus bas).

En tant qu’écurie, Renault a marqué de son empreinte chaque période où il fut présent :

■ 1977-1985 (moteur V6 turbo), avec notamment Alain Prost,
■ 2002-2010 (moteurs V10 et V8 atmosphériques) avec notamment Fernando Alonso,

■ Renault est revenu depuis 2016 en Formule 1 avec le Renault Sport Formula One Team pour sa troisième période en tant que constructeur.

En tant que motoriste, Renault a équipé les plus grandes écuries de chaque époque et permis à leurs pilotes de remporter de nombreuses victoires et de nombreux autres titres :

■ Lotus et Ayrton Senna (moteur V6 turbo).
■ Williams et Nigel Mansell, Alain Prost, Ayrton Senna, Damon Hill, Jacques Villeneuve (moteur V10 atmosphérique).
■ Benetton et Michaël Schumacher (moteur V10 atmosphérique).
■ Red Bull Racing et Sebastian Vettel (moteur V8 atmosphérique).

■ Ses nouveaux moteurs R.E. 17 équipent encore aujourd’hui, en plus de l’écurie Renault Sport Formula One Team, les écuries clientes Red Bull Racing et Scuderia Toro Rosso.

Au total, Renault est le constructeur au palmarès le plus prolifique sur la période 1977-2017 avec :

■ 12 titres « Constructeurs »,
■ 11 titres « Pilotes »,
■ 170 victoires en Grand Prix,
■ 215 pole positions,
■ 50 doublés,
■ 15 triplés.

Les 12 titres Constructeurs :

1992 : Williams FW14B et moteur Renault RS4
1993 : Williams FW15C et moteur Renault RS5
1994 : Williams FW16/FW16B et moteur Renault RS6
1995 : Benetton B195 et moteur Renault RS7
1996 : Williams FW18 et moteur Renault RS8
1997 : Williams FW19 et moteur Renault RS9
2005 : Renault R25 et moteur Renault RS25
2006 : Renault RS26 et moteur Renault RS26
2010 : Red Bull RB6 et moteur RS27-2010
2011 : Red Bull RB7 et moteur RS27-2011
2012 : Red Bull RB8 et moteur RS27-2012
2013 : Red Bull RB9 et moteur RS27-2013

Les 11 titres Pilotes :

1992 : Nigel Mansell 1993 : Alain Prost
1995 : Michael Schumacher
1996 : Damon Hill
1997 : Jacques Villeneuve
2005 : Fernando Alonso
2006 : Fernando Alonso
2010 : Sebastian Vettel
2011 : Sebastian Vettel
2012 : Sebastian Vettel
2013 : Sebastian Vettel

Alain Prost, un ambassadeur de renom pour Renault et la Formule 1

Véritable légende, Alain Prost compte à son palmarès quatre titres de champion du monde de Formule 1 et 51 victoires, dont un titre et 16 victoires obtenus avec Renault.

La belle histoire sportive entre « le Professeur » et le losange a débuté en 1976 et perdure encore aujourd’hui puis qu’Alain Prost est lié à Renault des manières suivantes :

Ambassadeur de la marque Renault.
Conseiller spécial et membre du comité exécutif de Renault Sport Racing.
Copropriétaire de l’écurie de Formule E Renault e.dams.

Alain Prost et Renault en quelques dates :

■ 1976 : Champion de France de Formule Renault
■ 1977 : Champion d’Europe de Formule Renault.
■ 1981 : Pilote de Formule 1 pour l’écurie Renault-Elf. 1er podium au Grand Prix d’Argentine. 1ère victoire au Grand Prix.
■ 1982 : Victoire lors des deux premiers Grands Prix de la saison, 4ème au classement des pilotes.
■ 1983 : 2ème du championnat du monde des pilotes de Formule 1 avec l’écurie Renault-Elf.
■ 1993 : Champion du monde des pilotes de Formule 1 sur Williams-Renault.
■ 2009 : 1ère participation au Trophée Andros au volant d’un Dacia Duster
■ 2012 : Victoire au Trophée Andros au volant du Dacia Lodgy glace. Ambassadeur de la marque Renault.
■ 2014 : Fondation de l’écurie e.dams-Renault Formula E Team.
■ 2017 : Conseiller spécial et membre du comité exécutif de Renault Sport Racing.


02 2027 : des monoplaces plus performantes, une discipline plus spectaculaire

Pour replacer l’humain au coeur de la Formule 1 dans sa vision à l’horizon 2027, Renault n’a pas négligé les aspects techniques. Plus performantes, les monoplaces ont su profiter des technologies d’électrification pour devenir plus efficaces sur la piste. Elles contribuent ainsi à rendre la Formule 1 plus spectaculaire, au grand bénéfice des pilotes comme des fans. Mais il était hors de question que tout cela se fasse sans aucune responsabilité économique.

2027. La Formule 1, conservant son rôle de vitrine technologique, a orienté ses innovations les plus poussées vers l’efficacité des motorisations et de l’aérodynamisme.

■ La puissance totale est de 1 mégawatt et le poids limité à 600 kilos.

■ La puissance du système de récupération et de restitution de l’énergie cinétique est désormais établie à 500 kW – contre 120 kW pour une F1 de 2017- grâce aux deux unités de type ERS-K, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière.

■ Cette disposition des moteurs permet de disposer de quatre roues motrices offrant une traction inédite pour une monoplace de course.

■ Secteur de recherche intense de Renault actuellement pour ses modèles électriques de série, les batteries à très haute densité énergétique (le double de celles des F1 actuelles) sont liées à un système de récupération d’énergie ultra performant. Grâce à 2 moteurs électriques de 250 kW, un sur chaque axe, la majeure partie de l’énergie dissipée au freinage peut ainsi être récupérée et stockée en vue d’une utilisation ultérieure au cours du tour.

■ Afin de limiter la perte d’énergie liée à la trainée aérodynamique dans les portions rapides sans pour autant sacrifier aux performances dans les portions sinueuses, l’aérodynamique est désormais pilotée, et son efficacité accrue grâce à des suspensions actives qui optimisent le comportement de l’ensemble sous le contrôle exclusif du pilote.

■ Les monoplaces sont dotées de quatre roues directrices, les rendant agiles et directes sur leurs trajectoires. Elles facilitent également les manoeuvres dans les stands.

La plupart de ces innovations permettent un enrichissement mutuel avec le savoir-faire de Renault sur des technologies déjà disponibles dans la gamme de véhicules de la marque. Par exemple, le système Renault MULTI-SENSE pour l’amortissement piloté et les batteries à haute densité énergétique de Renault ZOE Z.E. 40.

Les évolutions technologiques et les objectifs de performance, tout en maintenant un objectif d’efficacité énergétique, permettent d’atteindre à l’horizon 2027 l’équilibre entre puissance issue du moteur thermique et puissance issue des moteurs électriques.

■ Le groupe propulseur hybride des F1 possède pour base un moteur thermique à six cylindres en V intégrant des éléments de « downsizing » comme la suralimentation et l’injection directe multipoint. Ce choix se justifie afin d’offrir le maximum de puissance tout en limitant la consommation et la taille du moteur.

■ Elles intègrent un réservoir de seulement 60 kilos de carburant – contre 105 kilos pour une F1 aujourd’hui–, correspondant à la quantité de carburant requis pour un format de course plus court et plus dynamique.

■ Elles utilisent enfin des batteries à la capacité énergétique doublée par rapport à celles des F1 actuelles – un niveau similaire à la capacité des batteries qui seront utilisées lors de la cinquième saison du championnat de Formula E. De quoi alimenter les deux moteurs de 250 kW en continu et permettre une utilisation de la voiture en mode 100 % électrique pour préserver le carburant dans certaines phases comme le tour de mise en grille, l’entrée et la sortie des stands, etc.

La vision de la Formule 1 à 2027 portée par Renault se veut également responsable sur le plan économique. En plafonnant les coûts, la discipline pourra attirer plus de constructeurs et d’écuries pour un engagement à long terme.

■ Pour cela, les F1 bénéficient d’éléments standards, réduisant d’autant la pression économique sur les écuries : tous les composants ne jouant pas sur la performance de la voiture sont fournis par un équipementier unique choisi par la FIA.

■ Les restrictions de développements aérodynamiques permettent de limiter les dépenses en soufflerie et en production de pièces. Seuls les ailerons avant et arrière, le capot moteur, le plancher et le diffuseur peuvent être développés. Trois définitions par saison sont acceptées.

■ Enfin, la F1 prend acte de technologies plus accessibles et renoue avec un certain pragmatisme pour des économies intelligentes. Par exemple les suspensions hydrauliques ultra-complexes laissent la place à des suspensions actives plus simples mais qui pourraient récupérer l’énergie autrement perdue.

Favoriser une certaine égalité des chances sur le plan financier rend également le spectacle et la saison plus passionnants, tout le monde ayant sa chance de l’emporter.

Par ailleurs, pour faire face à l’évolution de l’audience et des outils de diffusion, Renault imagine que la Formule 1 a su se réinventer en tant que show. Ainsi, le format d’un week-end de Grand Prix a été révisé pour plus de dynamisme, avec de nouvelles séquences permettant de mettre en valeur les pilotes :

■ La course principale du dimanche est raccourcie (250 kilomètres contre un peu plus de 300 actuellement) et
découpée en deux parties : une longue et une deuxième plus courte, baptisée « The Final Sprint ».

■ Le vendredi dans la soirée, avant les essais officiels du samedi, se déroule la « Rookie Night Race » où s’affrontent, de nuit, les pilotes de réserves de chaque écurie et les titulaires dont c’est la première année dans la discipline.

Avec cette vision et son concept R.S. 2027 Vision, Renault délivre un message fort aux amateurs de Formule 1,
sur l’enthousiasme et la passion qui sont à la base de son engagement dans cette compétition.

■ Renault est plus que jamais un acteur majeur de la Formule 1 et compte le rester pour au moins les dix
prochaines années.

■ Dix ans au cours desquels les innovations issues de la compétition pourront une fois de plus être portées vers des modèles de série : ceux de la gamme Renault Sport Cars bien évidemment, mais également ceux de la gamme Renault.


L’Étoile Filante : une Renault en mode record

Renault expose également sur le salon de Shanghai l’Étoile Filante, symbole de l’engagement de longue date de la marque en sport automobile. Ce bolide a célébré l’année dernière les 60 ans de ses records de vitesse - dont deux tiennent toujours- sur le lac salé de Bonneville, aux Etats-Unis, le 5 septembre 1956.

■ 306,9 km/h sur un kilomètre1
■ 307,7 km/h sur un mile.
308,85 km/h sur cinq kilomètres1.
■ 280,8 km/h sur cinq miles

L’Étoile Filante avait auparavant été présentée à la presse le 22 juin 1956 sur l’autodrome de Montlhéry. Elle doit son existence à la rencontre de cinq hommes, unis par la volonté de battre des records :

■ Joseph Szydlowski, patron de Turboméca, une société spécialisée dans les moteurs à turbine.
■ Pierre Lefaucheux, P-DG de la Régie Nationale des Usines Renault.
■ Fernand Picard, Directeur des Études qui a supervisé la conception de la Dauphine.
■ Albert Lory, ingénieur motoriste qui avait notamment travaillé chez Delage.
■ Jean Hébert, à la fois ingénieur et pilote, qui était derrière le volant pour les records.

Bien avant l’arrivée de Renault en Formule 1, l’Étoile Filante démontrait déjà la capacité de la marque à délivrer de la performance et à valoriser l’innovation comme moteur de son succès :

■ Deux années d’essais en soufflerie.
■ Châssis tubulaire habillé de polyester.
■ Éléments aérodynamiques empruntés au monde de l’aéronautique.
■ Motorisation à turbine de 270 ch à 28 000 tours/min.

Réalisé outre-Atlantique, cet exploit a bénéficié d’un fort impact médiatique. Il a contribué à asseoir la réputation de pionnier de Renault à travers le globe, au moment où était lancée la Dauphine. Ce qui a permis à cette petite voiture populaire d’être commercialisée aux Etats-Unis dès 1957.

Sur le plan technique, l’Étoile Filante a permis à Renault de progresser en étudiant le comportement au sol et le freinage d’un véhicule d’une très grande finesse se déplaçant à vitesse très élevée. Seuls deux exemplaires de cette voiture hors norme, au design très en avance sur son temps, furent construits.

Dans l’esprit de l’Étoile Filante, la vision de la Formule 1 du futur selon Renault, exprimée par le concept R.S. 2027 Vision, se veut avant-gardiste et porteuse d’innovations pour inspirer les futurs modèles Renault.


Groupe Renault en Chine : une stratégie ambitieuse

Avril 2017 : au Salon de Shanghai, Renault présente Espace, figure de proue de la marque, qui sera commercialisé sur le marché chinois au second semestre. Après les lancements de Captur, Kadjar et Nouveau Koleos en 2016, Renault poursuit ainsi son offensive sur le marché avec une gamme complète de crossovers pour répondre à la diversité des attentes de clients exigeants. Le segment des crossovers représente 38,6 % du marché (9,54 millions d’unités en 2016) et est le segment qui connaît la plus forte croissance sur le marché chinois (+39,3 % en 2016). Renault continue par ailleurs de renforcer son réseau en Chine.

Début 2017 : un peu plus d’un an après l’inauguration de l’usine de Wuhan, Renault est élu « Meilleure marque étrangère » et Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC), « Meilleur constructeur automobile en coentreprise » pour la qualité de leurs véhicules neufs, selon une enquête réalisée par Autohome, le site automobile professionnel le plus consulté en Chine (22,7 millions de visiteurs par jour). Une reconnaissance qui récompense une stratégie ambitieuse centrée sur la qualité.


Renault Espace, pour continuer d’enrichir la gamme, soutenue par un réseau qui se renforce

Renault Kadjar a été lancé en mars 2016 en Chine. Premier véhicule produit dans l’usine de Wuhan, c’est un SUV au design fluide et athlétique.

- Kadjar propose désormais une gamme moteur enrichie et des équipements supplémentaires : bloc essence 1.2 litre turbocompressé avec boîte manuelle 6 rapports ; caméra de recul et sièges chauffants disponibles sur plus de finitions ; compatibilité Apple CarPlay, système de contrôle automatique de la pression des pneus TPMS et rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement nouvellement proposés

- Fabriqué selon des normes de qualité élevées, Kadjar a reçu en 2016 cinq étoiles aux tests C-NCAP (l’équivalent chinois de l’Euro NCAP), en se classant n°1 de son groupe. Kadjar signe ainsi la meilleure performance de sa catégorie depuis l’adoption des règles C-NCAP en 2015.

- Dès son lancement, Kadjar a été très bien accueilli par les clients chinois qui apprécient particulièrement son design dynamique et son habitacle raffiné. En 2016, Kadjar représente 61 % des ventes de Renault en Chine.

Nouveau Renault Koleos a été révélé en première mondiale au Salon de Pékin en avril 2016 et est commercialisé depuis novembre 2016 sur le marché chinois. Fabriqué également dans l’usine de Wuhan, Nouveau Koleos est un SUV qui allie robustesse et raffinement.

Nouveau Koleos a également reçu un très bon accueil en Chine : sa qualité et son design lui ont valu plus de 10 prix décernés par des médias influents tels que Beijing Daily news, Autocarweekly et Zhejiang TV.

■ Avec Captur, Kadjar et Nouveau Koleos, Renault propose désormais une gamme complète de crossovers pour le marché chinois

150 points de vente à fin 2016 et une croissance de 50,8 %

■ Cette gamme est soutenue par un réseau qui comprend désormais 150 points de vente à fin 2016 (200 à fin 2017), présent dans toutes les provinces chinoises.

- Renault a établi depuis 2009 un « Centre de Relation Client », qui apporte à ses clients garanties contact, simplicité et assistance.

- Renault propose une garantie 3 ans / 100 000 kilomètres pour les véhicules, une garantie 5 ans / 120 000 kilomètres pour le moteur et la transmission, une offre complète de services tels que contrats d’entretien, véhicules de remplacement ou check-up gratuits, ainsi que des coûts d’entretien compétitifs.

■ En 2016, Renault a vendu 35 278 véhicules, soit une croissance de 50,8 % de ses immatriculations sur un marché en hausse de 14 %. Renault vise une part de marché de 3,5 % en Chine. Le marché automobile chinois représente plus de 24 millions de véhicules en 2016

« Meilleure marque étrangère » et « Meilleur constructeur automobile en coentreprise », la reconnaissance d’une stratégie ambitieuse centrée sur la qualité

■ Le 16 décembre 2013, Renault et Dongfeng signent un accord de création de la joint-venture Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC), une des rares JV détenues à parts égales dans le secteur automobile chinois.

Le 1er février 2016, Renault et Dongfeng inaugurent l’usine de Wuhan, une usine greenfield construite en seulement deux ans. Le site comprend une usine de véhicules, une usine mécanique et un centre de recherche et de développement. La capacité initiale de production est de 150 000 véhicules par an, susceptible d’être doublée. Au sein de l’usine, la priorité est donnée à la qualité.

- En 2015, l’usine reçoit la certification ISO 9001, grâce à des processus d’assurance-qualité mis en oeuvre dans tous les départements de l’usine (tests d’étanchéité, tests 3D, bancs d’essais, etc).

- L’usine de Wuhan applique l’AVES (Alliance Vehicle Evaluation Standard), un processus d’évaluation de la qualité du véhicule avant livraison au réseau selon 300 critères.

■ En 2016, l’usine a démarré la fabrication de Renault Kadjar et Nouveau Renault Koleos. Elle prépare déjà la fabrication d’un véhicule électrique sur la base de Fluence sous marque locale, afin de proposer une offre électrique sur un marché prometteur en pleine croissance (soit 256 879 véhicules électriques en 2016, +121 %).

Source : Dossier de Presse Renault



Renault Presse
Tél. : + 33 1 76 84 63 36
E-Mail : renault.media@renault.com

Websites: www.media.renault.com - www.group.renault.com
Suivez nous sur Twitter : @Groupe_Renault



2017 - Nouveau Renault ESPACE Adaptation Chine



2017 - Nouveau Renault ESPACE INITIALE PARIS Adaptation Chine


_________________

 
L'union fait la force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presta14.aneantis.com
 
Salon de Shanghai 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfa Romeo au Salon de Genève 2017
» Jeep® au Salon de Genève 2017
» Salon De Genève 2017 : DS 7 Crossback La Star Des Quatres Premières Mondiales DS
» Thème danse (de salon)
» FB/billets gratuits pour salon de l'habitation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES FRANCAISES DE NOS JOUR :: RENAULT ●-
Sauter vers: