AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Solidité au premier trimestre 2016 pour le Groupe Volkswagen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 7284
Age : 69
Localisation : pont farcy14380 calvados
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Solidité au premier trimestre 2016 pour le Groupe Volkswagen    Mer 01 Juin 2016, 16:43

Solidité au premier trimestre 2016 pour le Groupe Volkswagen - Mardi 31 Mai 2016


- Chiffre d'affaires en légère baisse sur les trois premiers mois, bénéfice d'exploitation de 3,4 milliards d'euros en raison d'éléments exceptionnels positifs

- Liquidités nettes de la Division Automobile à fin mars en hausse à 26 milliards d'euros

- Matthias Müller, Président du Directoire : « Nous sommes globalement satisfaits de ce début d'année, qui montre des résultats satisfaisants malgré les conditions difficiles »


Sur le premier trimestre de cette année fiscale, le Groupe Volkswagen affiche des performances solides dans des conditions économiques et de concurrence difficiles. Malgré les effets positifs du mix et une contribution accrue de la division Services Financiers, le chiffre d'affaires de 51 milliards d'euros est en baisse de 3,4 % par rapport à l'année dernière. Ce léger recul est principalement dû à la baisse des ventes et aux effets négatifs des taux de change. Le bénéfice d'exploitation atteint 3,4 milliards d'euros (3,3 milliards d'euros), ce qui équivaut à une marge d'exploitation de 6,8 %. Le bénéfice d'exploitation du premier trimestre comprend des éléments exceptionnels d’un montant de 3 milliards d'euros dû, entre autres, à des écarts de conversion sur les provisions constatées liés à la question du diesel. Sans ces éléments exceptionnels positifs, le bénéfice d'exploitation aurait légèrement baissé pour atteindre 3,1 milliards d'euros. La marge d'exploitation avant éléments exceptionnels s’établie à 6,1 % (6,3 %).

Le chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation du Groupe n'incluent pas les activités d'exploitation des joint-ventures chinoises qui sont comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence. Le bénéfice d'exploitation proportionnel des joint-ventures chinoises atteint 1,2 milliard d'euros (1,6) au cours des trois premiers mois. Le résultat financier du Groupe a reculé de 0,9 milliard d'euros pour atteindre -0,2 milliard d'euros, les effets négatifs de la réévaluation des produits dérivés financiers étant compensés par le produit de la vente des actions LeasePlan au premier trimestre. Avant impôts, le Groupe Volkswagen a généré un bénéfice de 3,2 milliards d'euros (4,0), ce qui a entraîné une baisse de la marge d'exploitation avant impôts de 7,5 % à 6,3 %. Le bénéfice du Groupe après impôts a atteint 2,4 milliards d'euros (2,9) au cours des trois premiers mois de l'année.

« Au vu des nombreux enjeux auxquels nous sommes actuellement confrontés, nous sommes globalement satisfaits du début de ce qui sera, à n'en pas douter, une année difficile. Au premier trimestre, nous avons une fois encore réussi à limiter l'impact économique de la question du diesel et atteint des résultats satisfaisants dans des conditions économiques difficiles. Cela montre qu'avec un solide portefeuille de marques et une excellente position sur de nombreux marchés automobiles mondiaux, le Groupe Volkswagen dispose de bases solides, sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour moderniser notre Groupe et l'orienter vers la mobilité du futur », explique Matthias Müller, Président du Directoire de Volkswagen Aktiengesellschaft.

Liquidités nettes en hausse – priorité au maintien de la solidité financière

Même si les dépenses d'investissement (foncier, usines, équipements, biens immobiliers et immobilisations incorporelles, à l'exclusion des coûts d'investissement capitalisés) de la Division Automobile restent pratiquement inchangées par rapport à l'année dernière à 2,1 milliards d'euros, le ratio d'investissement en immobilisations augmente légèrement pour atteindre 4,9 % (4,5 %) en raison de la baisse du chiffre d'affaires. Une fois encore, nous avons investi principalement dans des installations de production, de nouveaux modèles, l'aspect écologique de notre gamme de modèles, l'électrification accrue des motorisations et les outils modulaires.

Affichant 1,3 milliard d'euros, le cash-flow net de la Division automobile est en légère hausse par rapport à l'année précédente (1,2 milliard d'euros), même s'il a été impacté positivement par un gain exceptionnel de 2,2 milliards d'euros sur la vente LeasePlan. Les liquidités nettes de la Division Automobile ont atteint 26 milliards d'euros à fin mars, soit plus de 5 milliards d'euros de plus que l’année précédente et environ 1,4 milliard d'euros de hausse par rapport à la fin de l'année 2015.

« Préserver la solidité financière du Groupe Volkswagen sur le long terme reste notre top priorité face aux effets attendus liés à la question du diesel. Ce bon niveau de liquidités nettes nous donne la stabilité et la flexibilité financières dont nous avons besoin pour gérer les défis qui nous attendent et pour continuer à progresser de manière profitable. Nous continuerons néanmoins à favoriser une gestion disciplinée des coûts tout en mettant l'accent sur des investissements d'avenir », note Frank Witter, membre du Directoire du Groupe en charge des Finances et du Contrôle.

Performances variables selon les marques et les activités

La marque Véhicules Particuliers de Volkswagen enregistre une baisse des volumes et du chiffre d'affaires par rapport sur les trois premiers mois de l’année fiscale en cours. Son bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels a chuté à 73 millions d'euros (514 millions d'euros), avec une marge d'exploitation de 0,3 % au premier trimestre.

Atteignant 1,3 milliard d'euros (1,4), le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels de la Marque Audi reste pratiquement inchangé par rapport à l'année dernière. L'impact des taux de change et le montant toujours élevé des dépenses exceptionnelles consacrées aux nouveaux produits et technologies et à l'expansion du réseau de production international ont eu un impact négatif sur le résultat. Avec un chiffre d'affaires pratiquement stable, la marge d'exploitation baisse légèrement pour atteindre 9 % (9,7 %), même si elle reste élevée.

Au cours des trois premiers mois de l'année, ŠKODA a maintenu les performances très encourageantes obtenues l'année précédente. Son bénéfice d'exploitation est en hausse d’un peu plus de 30 % (315 millions d'euros contre 242 millions d'euros l'année dernière). Un résultat dû aux effets positifs du mix et à la baisse des coûts des matières premières. Le chiffre d'affaires a augmenté de manière significative et la marge d'exploitation atteint 9,3 % (7,6 %).

En bonne voie vers la rentabilité à long terme, SEAT affiche de nouveau des résultats encourageants, notamment une hausse du bénéfice d'exploitation qui est passé de 33 millions d'euros à 54 millions d'euros grâce à des mesures d'optimisation des coûts, ce qui équivaut à une marge d'exploitation de 2,6 % (1,5 %).

Le résultat d'exploitation de Bentley au premier trimestre (-54 millions d'euros) est en baisse par rapport à l'année précédente (49) en raison de la baisse des ventes.

Porsche reste sur une trajectoire positive en ce début d'année. Son bénéfice d'exploitation augmente encore pour atteindre 895 millions d'euros (765), une hausse beaucoup plus rapide que celle du chiffre d'affaires qui a néanmoins augmenté de manière significative grâce à un bon comportement des ventes. La marge d'exploitation de la marque atteint 16,6 % (15,1 %).

Le bénéfice d'exploitation de Volkswagen Véhicules Utilitaires s’établit à 142 millions d'euros (165 millions d'euros) en raison de la baisse des volumes, ce qui entraîne également une baisse de la marge d'exploitation qui atteint 5,2 % (6,1 %). Scania affiche un bénéfice d'exploitation en légère hausse de 244 millions d'euros (237) et une marge d'exploitation stable à 9,6 %. L'effet négatif des taux de change a été plus que compensé par la hausse des ventes et le développement des activités de services. Malgré le climat économique toujours aussi difficile en Amérique du Sud, MAN Véhicules Utilitaires a réussi à accroître son bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels à 65 millions d'euros (-13 millions d'euros), en raison, notamment, de la hausse des ventes en Europe. Légère baisse, par contre, du bénéfice d'exploitation de MAN Power Engineering à 48 millions d'euros (52).

Les Services Financiers de Volkswagen affichent une très nette hausse de leur bénéfice d'exploitation à 492 millions d'euros (403 millions d'euros), notamment en raison de l'impact positif de facteurs liés aux volumes.

Prévisions confirmées pour l'année 2016

Suite à un premier trimestre solide et conforme aux attentes du Groupe, Volkswagen a renouvelé ses prévisions pour l'année 2016. En fonction des conditions économiques, particulièrement en Amérique du Sud et en Russie, et de l'évolution des taux de change, et sur fond de la question du diesel, le Directoire prévoit une baisse de 5 % du chiffre d'affaires du Groupe Volkswagen pour 2016 par rapport à l'année précédente. En termes de bénéfice d'exploitation, il continue à tabler sur une marge d'exploitation de 5 à 6 % en 2016. Sur le segment Véhicules Particuliers, le Groupe Volkswagen prévoit une baisse marquée du chiffre d'affaires avec une marge d'exploitation se situant probablement entre 5,5 et 6,5 %. Le chiffre d'affaires du secteur des Véhicules Utilitaires restant pratiquement inchangé, le Groupe prévoit une marge d'exploitation entre 2 et 4 %. Pour la division Services Financiers, Volkswagen table sur une stabilité du chiffre d'affaires et du bénéfice d'exploitation.

« L'année 2016 sera une année de transition qui nous permettra d'effectuer un réalignement fondamental du Groupe. Nous restons cependant optimistes sur la capacité de notre activité pour continuer de progresser cette année. La solidité financière et la capacité de profitabilité du Groupe sont des éléments clé qui nous permettront de prendre les décisions nécessaires avec calme et diligence et de mettre en place les politiques stratégiques indispensables à notre avenir avec toute la détermination nécessaire », indique le Président du Directoire, Matthias Müller.

L’intégralité du rapport figure sur notre site Internet : http://www.volkswagenag.com/ir/Q1 2016 e.pdf



Source : Communiqué de Presse Volkswagen France

Relations Presse et Publiques Volkswagen Group France
Tel : 01.49.38.88.80/88.40/88.02
Fax : 03.23.73.81.43
E-Mail : leslie.peltier@volkswagen.fr
Site presse France : www.volkswagen.fr/presse

_________________

 
L'union fait la force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://presta14.aneantis.com
 
Solidité au premier trimestre 2016 pour le Groupe Volkswagen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chiffre d’affaires en hausse de 11,7 % au premier trimestre 2016
» Le dégradé fond du message pour un groupe n'apparait que pour le premier message posté par la personne sur la page
» Droit d'édition pour un groupe.
» Ajouté une image pour un groupe
» Catégorie seulement pour un groupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE COIN AUTOMOBILE :: VOITURES ETRANGERES DE NOS JOUR :: Volkswagen ●-
Sauter vers: